Companies to the rescue of capitalism

iStock_000008002627XLarge

Could capitalism find new energy through his own players ? Today companies invest the field of social and general interest to give some legitimacy to capitalism. Claude Jessua, Emeritus Professor at the University Panthéon-Assas comments the book “Capitalism at Risk” by Joseph L.Bower, Herman B. Leonard et Lynn S.Paine :

“Au cours de forums organisés dans les principales zones économiques du monde, des universitaires et des chefs d’entreprise ont mis en évidence leurs principaux sujets d’inquiétude quant à la survie du capitalisme de marché. Loin de capituler, ils mettent leurs espoirs dans une attitude plus active des entreprises : celles-ci devraient exercer désormais une fonction sociale au-delà de leurs activités de production.

Énoncer que le capitalisme est en danger ne risque pas de bouleverser un lecteur habitué aux réflexions désabusées des journaux, des revues et des livres. Au milieu de la crise économique la plus grave que le monde ait connue depuis 1929, il est normal qu’à tout le moins la question soit posée. Durant les années 1930, et même plus tard, à l’occasion de chaque épisode conjoncturel fâcheux, des voix s’étaient élevées, posant la question rituelle : assistons-nous à une crise dans le capitalisme ou à quelque chose de plus fondamental, qui serait une crise du capitalisme ?
>> read more